Les factions de l’« Armée nationale » ont abattu environ 300 oliviers dans le district de Sharan et imposent des redevances sur les voitures en provenance du gouvernorat d’Idlib.

Les factions soutenues par la Turquie dans la ville d’Afrin continuent leurs violations contre les biens des personnes déplacées de force à la suite de l’opération « Branche d’olivier » en coupant plus d’arbres fruitiers et forestiers afin de les vendre comme « bois de chauffage pour le chauffage ».

Dans ce contexte, les activistes de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme ont rapporté que les factions de « l’Armée nationale » ont abattu plus de 270 oliviers répartis entre les villages de « Alka et Kafroum » dans le district de Sharan et le village de « Qarah Tabbah » dans  La ville d’Afrin en plus d’abattre des centaines d’arbres forestiers entre les deux villages de Hajj Qassem et Ashour dans le district de Ma’btali.

Dans un autre contexte la faction du « Front syrien » a imposé des redevances sur les voitures en provenance du gouvernorat d’Idlib qui portent des plaques émises par le « Gouvernement du salut » affilié à Hay’at Tahrir al-Sham.

La redevance s’élève à 100 livres turques sur les voitures et les camions et à 50 livres turques sur les voitures des passageres dans les postes de contrôle à l’entrée de la ville d’Azaz et au poste de contrôle de Kafr Jannah dans la campagne d’Afrin.

La faction Ahfad al-Rasoul, qui contrôle le village de “Hassan Dera”, a abattu plus de 160 oliviers appartenant à un citoyen déplacé de force, en plus de saisir environ 400 pommiers et vignes appartenant à un citoyen déplacé .

La faction a également imposé des redevances aux villageois, qui représentent 25% de la récolte d’olives.

l’Observatoire syrien des droits de l’Homme

Leave a Reply

Your email address will not be published.