Après son arrestation par les milices d’Ankara, une femme kurde perd la raison et devient sans abri dans les ruelles d’Afrin et subsiste de déchets

Selon “Afrin Post”, une femme kurde sans abri a été observée errant dans les ruelles du quartier d’Achrafieh dans la ville d’Afrin pendant la journée, et lorsque le soir tombe, elle retourne sur le toit d’un immeuble résidentiel à proximité du parc d’Achrafieh et elle se recroqueville le corp en silence.

Dans les rues du quartier d’Achrafieh, Zulekha, la trentaine, fouille dans des conteneurs et des sacs poubelles, trouvant peut-être de la nourriture sans pouvoir distinguer entre la nourriture et des restes non mangeables en raison de sa perte de raison .

Qui est donc Zulekha et qu’est-ce qui l’a amenée à cette situation ?

Les habitants du quartier ont déclaré : « Nous la connaissons comme ça depuis des mois, et elle dort près de chez elle après qu’un membre de “la police militaire” affilié à la Turquie l’a saisie sa maison. »

Après une enquête et une  recherche, il est devenu clair pour « Afrin Post » que la femme kurde est Zulaikha Walid Omar, âgée de 30 ans, du village de Rota – Mobata / district de Maabatli, elle est l’épouse du citoyen kurde Jankin Othman Naasan et ils ont eu une fille.

Mais où sont le mari et l’enfant ?

La milice du “Ahrar Al Sharkhia” avait arrêté Zulekha avec d’autres membres de sa famille le 7 juin 2020, accusé d’avoir commis des attentats à la bombe et de collaborer avec les Forces démocratiques syriennes.

L’Afrin Post avait publié dans un précédent rapport que les milices avaient arrêté le 7 juin 2020, ce qui suit :

(Othman Majid Naasan, 65 ans, sa femme Zainab Abdo, 60 ans, leurs enfants Jankin, 32 ans, et sa femme Zulekha avec sa fille, Sheyar, 30 ans, Muhammad, 28 ans, et sa femme, Jilan Hamalo, avec son bébé.)

Mme Zulekha a été libérée à la mi-août, après la libération de Mme Zeinab Abdo à la mi-juillet, un mois avant la libération de Zulekha, tandis que le reste de la famille est toujours détenu.

Le sort des deux enfants: la fille de Zulekha et l’autre bébé sont inconnus, tout comme le statut de la troisième dame, Jilan Hamalo, inconnu.

La pert de l’esprit

“Afrin Post” a confirmé que Mme Zulekha souffrait d’épilepsie avant son arrestation. Pourtant cela n’a pas empêché la milice des Frères musulmans de l’accuser d’avoir commis les attentats à la bombe dans la ville d’Afrin et de la jeter en prison, ce qui a aggravé sa santé jusqu’à ce qu’elle perde son esprit.

La femme kurde, la fille d’Afrin, Zulaikha, sans abri, sans soutien de famille, sans abri, sans traitement et sans nourriture saine. Est-ce que quelqu’un la sauvera de sa misère ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.