A l’article 87 du rapport de la Commission d’enquête internationale indépendante sur la Syrie, qui a été publié le mardi 14/9/2021, on a mentionne sur sujet très importante qui se lit comme suit : « Les femmes et les filles sont généralement détenues soit en même temps que leurs proches masculins, soit après la détention de leurs maris. »

Des dizaines de femmes ont été arrêtées à Afrin, et certaines d’entre elles ont passé de longues périodes en détention, et ont été soumises à divers types de torture et d’abus, et certaines d’entre elles ont été victimes de harcèlement sexuel, voire de viol, selon les témoignages de rescapées de la prison.

Le 13/09/2021, des membres de la milice « Sécurité politique » ont arrêté une citoyenne kurde, Farida Mustafa (28 ans), du village de Korka dans le district de Mobata, alors qu’elle rendait visite à son mari détenu, sous prétexte que son nom figurait sur la liste des personnes recherchées et elle a été emmenée vers une destination inconnue. Le citoyen Muhammad Abdul-Qader Sido, du village de « Breimjeh » (époux de la citoyenne Farida), a été enlevé le 09/01/2021 au poste de contrôle d’Al-Qaws, à l’est de la ville occupée d’Afrin. A noter la citoyenne Farida est la mère de deux enfants.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *