28 arrestations depuis début juin 2021 par les factions de l’armée nationale soutenues par la Turquie.
Les zones sous contrôle de la Turquie dans le nord de la Syrie ont vu durant le mois de février 2021 l’arrestation de (77) personnes, et en mars (55) personnes, et en avril (16) et en mai (17) citoyens dont nous étions capable de documenter leurs noms, alors que le nombre réel est plus que cela, en particulier Il y a des noms que leurs familles ont refusé de mentionner, en plus des cas d’arrestation auxquels nous n’avons pas pu accéder.
Déchaîner le chaos de l’armée et de dizaines de groupes terroristes est une politique turque délibérée ; Mais elle est menée par les « groupes armés syriens » sous le nom d’« armée nationale syrienne » du gouvernement/coalition intérimaire syrien, et tout cela se déroule sous les yeux et avec la participation des forces turques.
Depuis que les forces turques ont pris le contrôle de la ville d’Afrin et ont pénétré dans le nord de la Syrie, l’arrestation de (7433) personnes a été documentée, dont (1098) ont été torturées, dont 137 ont été tuées, environ 5100 d’entre elles ont été libérées, tandis que le sort du reste des détenus est encore inconnu. Le nombre de ceux qu ils ont été libérés après qu’une rançon ait été versée à 1 255 personnes. En outre, 2 391 personnes ont été tuées à la suite d’opérations de combat, d’attentats à la bombe, d’assassinats et de mines non explosées.
Le nombre de réfugiés syriens tués par les balles des soldats turcs est passé à 480 jusqu’à fin janvier 2020, dont (90 enfants de moins de 18 ans et 62 femmes). Le nombre de blessés par balles ou agressions, est également passé à 568. Il s’agit de ceux qui tentent de franchir les frontières, habitants des villages et villes frontalières syriennes, ou agriculteurs, et propriétaires de terres adjacentes aux frontières, où ils sont visés par la gendarmerie à balles réelles.
Documenter les noms des détenus depuis début juin 2021 :

1er juin 2021 :
Les milices de la Légion d’Al-Sham ont arrêté 7 citoyens dans la ville d’Al-Basouta dans la ville d’Afrin. Il s’agit de : Hassan Zaki Hamsho, 48 ans, Najeeb Mesto Khalil, 45 ans, Ahmed Abdel Rahman Battal, 40 ans, Kawa Battal Khader, 40 ans, Biman Muhammad Taha Bash, 32 ans, Khaled Ahmed Rajab, 31 ans, et Ali Khalil Khaled, 25 ans. Du village Kaptan Al jabal.
Outre l’arrestation du jeune Masoud Othman bin Ahmed du village de Haj Khalil dans le district de Rajo, Ali Hamza (65 ans), du centre de Rajo, et du jeune Khalil Hassan Youssef du village de Khourta.
2 juin 2021 :
Une milice (Liwa al-Waqqas) a pris d’assaut le village de Hekja à Afrin, et a fouillé plusieurs maisons au hasard, accompagnée de l’arrestation de 12 personnes : Ali Al-Ali – Ali Safar – Muhammad Hanif Maho (Hamoda Hanif) – Rifai Walid Maho – Muhammad Hadla – Shaban Ramadan – Salah Muhammad Tana Muhammad Ali Nabi – Sheikh Malati – Shukri Ibrahim – Yasser Saeed Ali – Ali Farid Al-Ali) et ils ont été emmenés dans un lieu inconnu.
5 juin 2021 : Le jeune « Mahmoud Shawakh Al-Salloum » a été enlevé à son domicile du village d’Al-Aziza, à l’ouest de la ville de Ras Al-Ain, par des hommes armés (Badr Martyrs Brigade), et il a été emmené vers un lieu inconnu.
7 juin 2021 :
L’arrestation de “Hassan Horo Hamid”, 40 ans, par la police, du village de Bilko dans le district de Rajo à Afrin, accusé d’avoir une vieille photo de lui en tenue kurde qu’il a prise pendant les vacances de Nowruz.
L’arrestation de l’employé de l’équipe de vaccination syrienne, Faisal Rashid, par la police (militants de l’armée nationale), originaire du village de Haj Khalil dans le district de Rajo, à Afrin, pour avoir publié un ancien message sur les pages de réseaux sociaux « Facebook » critiquant leurs violations.
La maison du vieillard Ahmed Hassan Rashkilo, 75 ans, dans le district de Jindires à Afrin, a été perquisitionnée et ses mains et pieds ont été liés, puis les chambres ont été fouillées et les bijoux (bracelets en or) appartenant à sa femme et l’argent ont été volé.
8 juin 2021
L’arrestation du jeune Zakaria Diab Safar (28 ans), habitant du village d’Aqiba à Afrin, par des hommes armés de l’Armée nationale de la Sham Legion, où sa famille a versé une rançon de 1500 dollars aux chefs de ces milices pour révéler son sort et son lieu de détention
L’arrestation du citoyen Ahmed Rashid Daoud, 52 ans, du village d’Afrazieh, dans le district de Ma’batli, alors qu’il se rendait dans sa voiture particulière à son village, près de la jonction du village de Jouqa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *