Le Parlement européen approuve une recommandation visant à inscrire les « Loups Gris » turcs, également actifs dans le nord de la Syrie, sur la liste des terroristes.

Le Parlement européen vient d’approuver un rapport recommandant d’inscrire l organisation nationaliste extrémiste turc « Loups Gris » sur la liste des organisations terroristes de l’Union européenne, 8 mois après son interdiction en France.
Selon le rapport présenté par Nacho Sanchez Amor, l’eurodéputé espagnol du Parti socialiste, le 19 mai 2021 : « Pour le gouvernement turc, toute critique doit être écrasée, par tous les moyens. Pour une communauté étrangère, avoir une influence en Europe est naturel et légitime. Mais le problème est qu’une partie de cette communauté agit politiquement sur des ordres qui viennent directement d’Ankara. »
Ces derniers mois, les incidents violents impliquant des membres de l’organisation proches des autorités turques en Europe se sont multipliés.
En juillet 2020, des membres des é «Loups Gris» ont attaqué des manifestants pro-kurdes avec des pierres et des pétards dans la capitale autrichienne, Vienne. Avant cela, en octobre 2020, la communauté arménienne française a été la cible d’attaques et des monuments faisant référence au génocide arménien ont été détruits. Des politiciens européens qui ont dénoncé la “position agressive de la Turquie sur la scène internationale” ont également été confrontés à un torrent de harcèlement et de menaces sur les réseaux sociaux. La France a interdit l’organisation en novembre 2020 et plusieurs députés allemands et autrichiens ont appelé à des mesures similaires dans leur pays.
Cependant, cette interdiction n’aura qu’une signification symbolique. Selon un diplomate européen qui s’est confié au magazine français L’Express, les loups gris n’ont pas de « bureau ni de statut juridique dans les États membres » et leur inscription sur la liste des organisations terroristes ne mettrait pas fin à leurs activités mais pourrait compliquer leur surveillance. En France, après une interdiction de cinq mois, l’organisation «des Loups gris» a de nouveau causé des dégâts début avril 2021 en attaquant un espace culturel à Lyon dans lequel quatre personnes, toutes kurdes, ont été blessées.
Des Loups Gris “turcs” envahissent les écoles des enfants au nord d’Alep. Jour après jour, des rôles turcs plus négatifs se déploient dans les zones qu’il occupait dans le nord de la Syrie, qui cherche à changer sa structure démographique, culturelle et sociale, en détruisant la communauté locale et en imposant un nouveau modèle…
Un clip vidéo montrait des images lors de l’ouverture de la “Maison des orphelins et de la culture” dans le village de “Kutanli”, dans le district de “Bulbul” d’Afrin, dans le video on voit des enseignants ou des surveillants endoctrinent et forment les enfants pour élever le signal des Loups Gris.
l école financée par « l’Association de l’Euphrate et l’Association du mouvement caritatif turc « Yesoy » avec la coopération du Conseil turkmène syrien et le gouvernement turc… . Les « Loups Gris » sont l’un des mouvements turcs extrémistes qui opèrent dans l’ombre et les renseignements d’Ankara. Ses membres sont d’anciens hommes du renseignement turc ou des sous-traitants militaires. C’est un mouvement fasciste, nationaliste et extrémiste revendiquant la supériorité de la « race turque », et que le reste des peuples doit être exterminé ou fondu dans la race turque… .
Elle a été impliquée dans des opérations terroristes, notamment les attentats à la bombe qui ont eu lieu à Bangkok à l’été 2015, qui ont fait 20 morts, et elle est le suspect le plus important de la tentative d’assassinat du pape Jean-Paul II. Elle a été impliqué dans une série d’opérations d’assassinat contre des personnalités communistes, kurdes, arméniennes et alévies, dont le nombre a dépassé les 700 victimes. En 1977, il a perpétré un massacre contre les alévis, tuant un millier d’étudiants de l’université d’Istanbul.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *