L’occupation turque a ciblé trois complexes d’habitation dans le district de Sheh / Sheikh Al-Hadid

Les autorités d’occupation turques construisent trois complexes d’habitation sur la bande frontalière située dans le sous-district de Sheikh Al-Hadid dans la campagne d’Afrin, dans la zone située entre le village de Jeqla et jusqu’à la plaine de Shadia / Rajo, afin d’attirer davantage de colons. du gouvernorat d’Idlib et y résident.
Selon les informations sur le site Internet «Afrin Post», il y a environ un mois, les autorités d’occupation ont commencé à ouvrir une usine de blocs dans la plaine du village d’Aranda dans une zone appelée «Lêçê Dûbirê Dînik», qui s’étend sur une distance de 3 kilomètres carrés entre le village de Qarmilik et Jqla, et un certain nombre de mécanismes ont également été amenés.La route lourde des bulldozers et autres au site a commencé par le travail de bulldozer le sol et de nivellement du terrain, ainsi que la construction d’un chemin de terre à partir de le site à la route reliant le village de Jaqla et Shih. Il est prévu d’accueillir 300 familles de mercenaires morts des militants «Al-Amshat» qui ont été tués lors des batailles libyennes.
Quant aux deux autres complexes, selon les fuites, l’un d’entre eux sera construit dans la zone «Lêçê Tofê» sur la plaine du village de Sennara adjacent à la frontière turque, et l’autre sera construit dans le «Lêçê Şediya »Dans la plaine du village de Shadia.
La source a également déclaré que le projet a commencé il y a environ un mois, mais qu’il est actuellement suspendu pour des raisons mystérieuses, et il est dit que l’arrêt du projet est venu sur ordre turc, notant que la faction Al-Amshat est celle qui met en œuvre le projet.

Organisation des droits de l’homme Afrin – Syrie

Leave a Reply

Your email address will not be published.