Violations de la faction dite Al-Amshat (Sultan Suleiman Shah) de l’armée nationale syrienne dans le village de Kakhera dans le district de Ma’abatli dans la région d’Afrin

 Les redevances que la faction Amshat a payées par l’intermédiaire de ses intermédiaires auprès des chefs des groupes qui lui sont affiliés sur les villages qu’ils contrôlent, y compris le village de Kakhera, où le montant requis (taxe) de la récolte d’olives a été entièrement estimé à (3000) réservoirs d’huile (une assiette) par l’intermédiaire du chef de groupe appelé (  Abu Ragheb) dans le village et après la formation du Comité pour la réparation des griefs et des droits par la Coalition de l’opposition syrienne et pour polir ces violations et les rendre plus pompeuses que la vérité.  En réduisant la redevance imposée à (2000) bidons d’huile sur tous les habitants du village, à partir de (10) réservoirs au minimum pour chaque famille et (500) réservoirs répartis dans les deux pressoirs situés dans la zone de contrôle de la faction présumée.  Dans la mosquée, ils ont été détenus pendant deux jours, et ils ont été battus et insultés parce qu’ils s’opposaient à la redevance imposée, puis ils ont été libérés, et rien n’a changé en ce qui concerne la redevance imposée aux villageois.

 Dans un contexte connexe et plus tard, ce que nous avons publié à propos de l’arrestation du citoyen Raed Muhammad Esau et de son épouse Jihan Hassan Othman, qui sont citoyens du village de Kakhera, où ils ont été arrêtés dans la ville turque d’Ankara et une peine de 8 ans d’emprisonnement pour le mari et 4 ans pour la femme a été prononcée par les tribunaux turcs pour avoir traité avec  L’ancienne administration autonome et ils sont dans la grande prison d’Izmit à Ankara.

Leave a Reply

Your email address will not be published.