Premièrement – Les miliciens armés membres de la Légion fictive, dirigés par Salil al-Khalidi, surnommé Abu Hassan, qui contrôlent la ville d’Akbis dans le district de Rajo, sous la direction des forces d’occupation turques, ont empêché dimanche 22/11/2020 un certain nombre d’habitants de la ville et des villages voisins de La culture de leurs terres et la pulvérisation de semences de blé, et ils sont:

1- Le Mukhtar du village de Qara Baba, le citoyen Shukri Bakr, a été changé et le sceau lui a été retiré, avec la complicité du chef du conseil local du district, appelé Fadhil Horo, car il a empêché les miliciens de contrôler les terres de ses proches et de les confisquer et de nommer un nouveau maire (Amin Bakr) à sa place, à condition que leurs exigences soient mises en œuvre.

2 _ Le maire de la ville de Medan Akbis Ali Arab a été empêché de cultiver sa terre dans la plaine de la ville, estimée à environ 250 sacs de blé, et de la saisir et de la cultiver à son profit personnel.

3- Le citoyen Muhammad Qadir, du village de Kariyeh (Al-Midaniyat), a été empêché de cultiver sa terre sur la route de la ville de Medan Akbes.

4- Le citoyen Sherif Suleiman Hassan, du village de Dodeh (Al-Maydaniyat), a été empêché de cultiver sa terre près de la Rivière Noire.

Le chef de la milice de la Sham Legion, Salil al-Khalidi et le major Hisham, empêchent les habitants du village d’Adama de cultiver leurs terres avec du blé et de l’orge et de les confisquer afin de les saisir et de les cultiver pour leur bénéfice personnel.

Deuxièmement: Les membres de la milice armée, avec leurs différents noms sous le nom de l’Armée nationale syrienne libre, volent et pillent la récolte d’olives de la population kurde indigène, parfois au nom de la royauté et à d’autres moments au nom du pourcentage et de la zakat, en plus du processus de collecte de la rançon après l’enlèvement aléatoire du peuple, et aussi Saisissant leurs maisons et leurs récoltes sur la base de fausses accusations et d’arguments en faveur des personnes déplacées de force hors de la région, et malgré les pratiques inhumaines et les violations contre les Kurdes, ils menacent et intimident quiconque envisage de déposer une plainte contre leurs droits auprès des autorités officielles responsables, le << Comité pour la restitution des droits et des griefs >> Il ne peut pas remplir ses devoirs en réglant leurs cas et en restaurant leurs droits usurpés, étant donné que certains membres du comité sont composés des chefs de milice eux-mêmes. Il y a deux jours, nous avons discuté des pratiques menées par le soi-disant Abu Hassan, commandant de la 121e division qui contrôle les villages suivants (Au-delà de nous – Damlia – Khizyano – Chetana) et son pillage et pillage des réservoirs de pétrole et des redevances sur les citoyens kurdes.
Pendant ce temps, les membres de la milice d’élite contrôlant le village d’Amara dans le district de Maabatli menacent un certain nombre de villageois au cas où ils porteraient plainte contre eux en raison de leur saisie de la récolte de plus de 500 oliviers appartenant à un citoyen et le dédommagent avec une petite somme d’argent par rapport au prix de la récolte. Comme nous l’avons mentionné précédemment, une famille a été expulsée de son champ près de la route principale menant au sous-district, et des membres de la milice ont récolté plus de 600 oliviers.
Organisation des droits de l’homme à Afrin
29/11/2020

Leave a Reply

Your email address will not be published.