Un témoignage de réalité
==================

Depuis la publication du rapport soumis au Conseil des droits de l’homme pour la quarante-cinquième session du 14 septembre au 2 octobre 2020 par la Commission internationale d’établissement des faits des Nations Unies, le gouvernement d’occupation turc ne s’est pas reposé dans son esprit, y compris les articles du rapport indiquant qu’il est responsable de pratiques inhumaines et de violations Elle est perpétrée par les milices armées << Armée nationale syrienne libre >> du Gouvernement intérimaire syrien et la Coalition nationale syrienne, car elle est le gouvernement sponsor et financier. En réponse, elle a tenu plusieurs réunions avec des chefs de milices armées, des membres du Gouvernement intérimaire syrien et des représentants de la Coalition nationale syrienne, dans le but de les diriger et de les exhorter. Travailler pour réfuter cette responsabilité, mais pour la décrire et lui donner une couleur comme des excès et des erreurs individuelles commis par un certain nombre de commandants sur le terrain, et diffuser des informations et des informations erronées à travers ses médias locaux dans le but d’induire en erreur et de déformer les faits qui sont réellement pratiqués sur le terrain, mais nous avons constaté que les chefs de milice devenaient de plus en plus féroces. Leurs pratiques semblaient être fondées sur des motifs racistes et chauvins et de vengeance, et les vols, pillages, pillages et enlèvements à des fins d’extorsion se sont multipliés. Le matériel et la collecte de la rançon et l’imposition de redevances avec l’avènement de la saison des olives en application de ce que le gouvernement d’occupation turc a décidé en termes de directives verbales concernant la saisie de l’huile d’olive et restreint son commerce par un agent spécial (traim karedi) dans le but de l’exporter sur les marchés internationaux avec une politique d’expédition “certificat d’origine turque” similaire à Ces dernières années, l’élimination du trafic commercial dans la région dans le but d’appauvrir la population autochtone kurde et de la combattre pour gagner sa vie, en plus de soutenir les colons en construisant des complexes de logements << organisations humanitaires et caritatives >> pour soutenir les réfugiés, avec un financement arabe (Qatar-Koweït) et leur donner des paniers et Une aide alimentaire sans octroi à la population kurde indigène et une tentative d’effacer l’identité nationale et culturelle et les monuments historiques des Kurdes dans les zones qu’ils occupaient, volent des antiquités et modifient la démographie. Afin de renforcer ces mesures, il a chargé le chef de la Coalition nationale syrienne de se rendre dans la région d’Afrin pour découvrir ce qu’elle appelle des “transgressions” qui s’y déroulent, et de former un comité appelé “Restitution des droits et griefs” pour recevoir les plaintes, trouver des solutions appropriées et répondre aux demandes des résidents (colons – peuples autochtones). Cependant, le comité n’a pas réussi à ce jour, comme il l’a promu, à résoudre les problèmes et à restaurer les droits et les doléances des Kurdes autochtones, et même à améliorer les services médicaux et de santé pour les colons afin d’éviter que cela ne se répercute sur la population autochtone, mais il a été en mesure de présenter une propagande médiatique trompeuse en diffusant plusieurs vidéos au Président. La soi-disant Coalition nationale syrienne “Victoire Hariri” et prenant quelques photos des membres de la coalition dans les villages et le centre-ville et entre les champs d’oliviers qu’ils se sont emparés par la force des armes, volant leurs récoltes et expulsant leurs propriétaires. Il convient de noter que le citoyen kurde, le “simple paysan”, a le courage du Dr Othman Hussein Hajjawi, “Doyen du Collège de pharmacie” qui n’a pas reçu Nasr Al Hariri à l’Université libre d’Alep “Marea City” lors de la cérémonie de remise des diplômes pour les étudiants et étudiantes, la session en cours en raison de son accusation selon laquelle il (l’une des personnes les plus en vue Yen a gaspillé la cause syrienne) Mais la force des forces d’occupation turques a poussé le citoyen kurde à écouter la victoire de Hariri et de ses membres de la Coalition nationale syrienne au lieu de les expulser du mal. Parce qu’ils représentent la puissance occupante et les voleurs, pas comme ils prétendent être libres.

Un champ d’oliviers a été saisi par un citoyen kurde (M.G.) contenant 200 oliviers, et ses récoltes ont été récoltées au début du neuvième mois (septembre 2020) et pressées dans l’une des presses saisies, qui a produit environ 20 réservoirs d’huile sur environ 50 Shawwal Zaitoun, et lorsqu’il a déposé une plainte auprès du comité de restitution des droits et des griefs, ils lui ont demandé des documents pour prouver sa propriété du terrain, et après vérification, il a été transféré au comité Ifta de la milice qui a approuvé son droit équivalent à environ 55% et le pourcentage de voleurs est de 45% du prix de leurs honoraires, notant que jusqu’à présent Il n’a pas encore reçu ses droits.
Il a également envoyé plusieurs messages aux citoyens kurdes à travers son discours, disant:

1 _ Les pratiques des éléments de la milice armée qui dépassent les pratiques de l’ancien régime dictatorial syrien en termes d’injustice, de tyrannie et de racisme – chauvinisme.

2 _ Le citoyen kurde a mendié dans les rues, pour gagner sa vie, et c’est ce qu’il a dit et recherché par le gouverneur turc dans son discours de l’année écoulée: «Nous devons voir le citoyen kurde d’Afrin marcher pieds nus».

3- Il y a des Kurdes âgés qui font la queue pour obtenir de l’aide et de l’aide alimentaire devant les portes des sociétés et organisations de secours. Quand il arrive à la porte du centre, l’employé lui demande: “Es-tu un Kurde ou un Arabe?”
Sa réponse est qu’il est kurde et que l’employé le congédie.

4 _ Il a poursuivi en disant que la plupart des éléments de la milice armée étaient auparavant des voleurs et des vendeurs de stalles (avec tout le respect des professions et travaillent avec honneur pour assurer un gagne-pain) et qu’aujourd’hui ce sont des chefs de factions, des mercenaires et des cheikhs d’Iftaa qui imposent rançon, royauté et zakat au nom de la religion aux citoyens kurdes.

5 _ Je dis que si la situation reste telle qu’elle est actuellement dans la région d’Afrin, nous ne verrons pas de Kurdes dans les dix prochaines années dans la région. La plupart des commerçants sont dirigés par des colons arabes grâce à la force des armes du gouvernement d’occupation turc, et il existe des magasins gérés par les Kurdes dont le pourcentage ne dépasse pas 10 % En partenariat avec les voleurs des chefs de faction et les colons armés pour se protéger des autres voleurs.

Enfin, il adresse son appel à chaque citoyen kurde de la diaspora pour qu’il soutienne sa famille et ses amis par tous les moyens possibles et dénonce les pratiques inhumaines et les violations perpétrées par les milices armées sous la supervision et la direction directes des forces d’occupation turques.

Organisation des droits de l’homme à Afrin
22/11/2020

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *