À la suite de l’épidémie du virus Corona et de sa propagation dans de nombreux villages de Sherawa qui sont affiliés au centre de la ville d’Afrin et qui sont sous le contrôle du régime syrien et de ses forces auxiliaires, où 12 cas d’infection ont été enregistrés parmi les habitants du seul village de Burj Al-Qas, pour la plupart des étudiants, et l’école du village a été fermée par la suite. Il s’est également répandu davantage dans les camps de la région d’al-Shahba, mais le secret et le défaut de prendre des mesures de précaution en échange de la faiblesse des capacités médicales et techniques et du manque de médicaments primaires nécessaires ont conduit à un doublement du nombre de blessés, ce qui menace un véritable désastre pour la vie de la population kurde déplacée de force d’Afrin. Pour cette raison, nous lançons un appel à la population d’Afrin dans ces camps, d’autant plus que nous sommes au seuil de l’hiver et de l’arrivée d’un froid glacial et de fortes pluies, en plus de la souffrance et de la pauvreté auxquelles la population est confrontée en raison du blocus économique imposé par le régime syrien pour empêcher l’entrée de denrées alimentaires, de farine et de préparations pour nourrissons. Les médicaments nécessaires nécessaires, en particulier ceux liés aux maladies chroniques et au carburant, et les prix anormalement élevés des denrées alimentaires, et malgré les protestations de la population devant les postes de contrôle de sécurité du régime syrien, ils utilisent toujours les résidents en coordination avec les responsables de l’administration autonome comme carte de pression sur leurs homologues dans les régions D’autres groupes kurdes pour mettre en œuvre leurs projets économiques et trouver des moyens de sortir de la crise financière. Les nouvelles se poursuivent sur l’augmentation du nombre de blessés dans la région d’Al-Shahba et le mécontentement des habitants face aux conditions misérables qu’ils traversent en raison des décisions répétées et des promesses émises par les responsables de l’administration autonome d’améliorer les conditions qui sont conformes aux promesses des Forces de défense nationale du régime syrien.
Nous appelons nos habitants de la région d’al-Shahba, de Tal Rifaat et des villages environnants à profiter des opportunités et à penser à retourner dans leurs villages et leur région et à briser les barrières collectivement.

Organisation des droits de l’homme à Afrin
11/09/2020

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *