Certaines des pratiques et violations de la faction Sultan Suleiman Shah al-Amshat dirigée par Muhammad al-Jasim, surnommé Abu Amsha, qui contrôlait le district de Shiye (Sheik Al Hadid) contre les Kurdes autochtones d Afrin:
1 _ La saisie de la station-service appartenant aux famille Kojar et y investie au profit du chef de peloton.
2- Saisir les pommiers et poiriers (du verger) appartenant à la famille de Cheikh Ismail Zada et en faire un abri et un centre d’entraînement pour chevaux en notant que les chevaux sont actuellement dispersés parmi les oliviers et les vignobles des citoyens kurdes autochtones.
3- Saisir le pressoir à olives appartenant à la famille de Cheikh Ismail Zada et en faire un centre de formation pour ses miliciens armés.
4- S’emparer des magasins situés en face de la station-service et appartenant à la famille Sheikh Murad et les investir au profit des chefs de faction.
5- Saisie de sept magasins commerciaux appartenant les habitants du village afin de les transformer en supermarché ou centre commercial “Abu Amsha”.
Et lors d’un événement précédent, après l’entrée des forces d’occupation turques, accompagnées de miliciens armés membres du Gouvernement intérimaire syrien et de la Coalition nationale syrienne (mars 2018), Le citoyen Shaheen Muslim Baghdadi, 60 ans, est retourné dans sa ville natale de Shiye (Sheik Al Hadid) le 15 avril 2018 pour travailler dans la ville d’Afrin, mais il a été enlevé à son arrivée par les membres de la milice du sultan Suleiman Shah Al-Amshat pour être remis aux forces turques sous l’accusation de service obligatoire auprès de l’administration précédente. Il a été transféré à la prison d’al-Ra’i et a été soumis à des passages à tabac et à des tortures aléatoires et brutaux pendant six mois, et en raison des mauvaises conditions et des conditions dans la prison, il a été libéré après avoir contracté une maladie infectieuse (tuberculose _ gale), pour retourner à nouveau en ville le 20/10/2018 et il est resté plusieurs heures chez lui, de sorte que les membres de la milice armée de la faction Sultan Suleiman Shah al-Amshat l’ont de nouveau kidnappé sur la même charge, exigeant qu’il paie 4000 dollars de rançon en échange de sa libération. en raison de son incapacité à obtenir le montant requis, et que la faction a refusé d’accepter son offre de 2000 $ il a été transféré au siège de la sécurité (principal) dans le village de Qarmatlak dans le district de Shiye, et il a été battu et torturé brutalement pendant un mois. Ensuite, Saif al-Din al-Jasim, frère de Muhammad al-Jasim, surnommé Abu Amsha, l’a tué avec son pistolet d’une balle dans la tête, et l’a enterré avec une lourde machine (les Turcs). Ce témoignage a été donné par l’un des compagnons des membres de la faction appelée Zuhair Abu Abdo, qui a également été tué par Seif al-Din al-Jasim à l’emplacement entre les villages de Kakhera et Hasiya (Mirkan) du district de Maabatli apres sa menace de Muhammad al-Jasim, surnommé Abu Amsha, d’être tué pour avoir harcelé sa femme et divulgué des secrets sur les crimes commis par Abu Amsha contre les Kurdes autochtones, ses actes honteux et ses pratiques inhumaines contre ses éléments et ses liens avec la prostitution et les réseaux de drogue.
Organisation des droits de l’homme à Afrin
30/09/2020

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *