Depuis que les forces d’occupation turques, accompagnées des milices armées qui leur sont fidèles, l’Armée nationale syrienne libre, affiliée au ministère de la Défense du gouvernement intérimaire syrien et de la Coalition nationale syrienne, sont entrées dans la région d’Afrin – mars 2018 – elles ont systématiquement poursuivi la politique de colonisation expansionniste et les terres brûlées et détruit l’infrastructure économique. Dont les Kurdes dépendent pour assurer la durabilité des moyens de subsistance, dans l’espoir de changer les conditions internationales et de récupérer ce qui a été perdu, et d’orienter ses outils vers la pratique du meurtre, des enlèvements, des vols, des vols à main armée, du pillage, du rasage et de l’exhumation du sol et de la propagation de la terreur et de l’intimidation dans le cœur de la population Les Kurdes autochtones et saisissant leurs biens pour semer la discorde entre les différentes composantes syriennes, détruire l’édifice historique et culturel, changer ses caractéristiques qui se réfèrent aux Kurdes (Jiay Corming), voler des antiquités et les expulser afin de provoquer un changement démographique et empêcher le retour de la plupart des personnes déplacées de force dans la région d’al-Shahba afin de coloniser les Arabes Et les Turkmènes armés qui leur sont fidèles et les incitent à pratiquer des violations inhumaines en coordination avec des éléments des milices armées sans les dissuader ni les tenir responsables, et abattre des arbres. Fructueux et boisé, en participation et en coordination avec les chefs et éléments des milices armées.

Quelques mois seulement se sont écoulés depuis l’opération militaire et diverses violations et crimes inhumains ont été commis, cela a créé le chaos, semé la discorde, éliminé les moyens de subsistance dont dépendent les Kurdes autochtones (le secteur agricole) et abattu des arbres au hasard sous prétexte d’établir un quartier général militaire et d’ouvrir Élargir les routes ou les complexes de peuplement sans indemniser leurs propriétaires, et grâce aux documents que nous avons enregistrés depuis deux ans et demi, plus de 657 mille oliviers ont été abattus et plus de 710 mille arbres forestiers ont été détruits (coupures-brûlures).


7/10/2018
_ La mise à feu des oliviers à la frontière turco-kurde-syrienne, qui a duré trois jours et la destruction de 2000 arbres, et le feu s’est propagé depuis la vallée de Berbana du district de Rajo et les environs.
_ Mettre le feu aux arbres forestiers entourant le village de Koblak dans le sous-district de Sharran


16/07/2018
Incendier les villages du district de Raju (Gala – Jarqu – Sheikh Muhammad, Mayaniyat).


22/07/2018
_ La forêt du village d’Umaru, dans le district de Sharran, a été incendiée par des membres de la milice du sultan Murad.
_ L’incendie a été allumé dans le village de Marsaawa, dans le district de Sharran, dans une oliveraie, et 1 200 arbres ont été détruits.


24/07/2018
Le soi-disant Salil al-Khalidi, le commandant de la Brigade Khaled bin Al-Walid (la Légion Sham), a expulsé les habitants de la ville de Medan Akbis et des villages sous son contrôle (Qara Baba _ Farfarka _ la destruction de Suluk) et a saisi leurs maisons et leurs terres agricoles et a volé la saison des récoltes en coopération avec le soi-disant Major Hisham, surnommé le Major Hisham. Abu Abdo et kidnapper un certain nombre de familles pour appartenance à l’administration précédente et service obligatoire afin de percevoir la rançon.


25/8/2018
Plusieurs réunions ont eu lieu dans les villages de Raju entre les éléments de sécurité des deux factions (Ahrar al-Sharqiya et la Légion Sham) avec les maires et des enquêtes sur les personnes et les propriétaires de champs d’oliviers et de maisons non présents afin de les confisquer et de les remettre aux miliciens armés et de réinstaller ceux qui ont été recrutés selon une décision rendue par une partie, Sans le préciser. Dans le but d’entraver le travail des conseils locaux selon les demandes du gouvernement turc.
La réunion des chefs de conseils locaux avec les chefs des factions dirigées par le gouverneur turc dans la ville d’Azaz et leur revendication de 10% de la saison des olives sans la publication d’un document officiel ou de déclaration officielle des Turcs, du gouvernement intérimaire syrien et de la Coalition nationale syrienne. Et saisissez les cartes d’identité et imposez une rançon de 10 mille livres syriennes
Quant au livre de famille entier, 30 mille livres syriennes
Une décision a été prise pour empêcher les gens de se rendre dans leurs champs à moins d’être accompagnés par deux factions armées.


12/09/2018
La faction du sultan Murad dans la ville de Medanaki a garanti les champs d’oliviers, à partir du point de contrôle à l’entrée de la ville et jusqu’au barrage jusqu’à un citoyen d’Azaz.
Et les membres de la même faction dans le village de Qastal Miqdad ont saisi les habitants du quartier général de la sécurité et les ont informés de labourer leurs terres sans récolter la récolte de la saison, considérant qu’elle appartenait aux éléments armés libres.


12/09/2018
Abu Walid a invité les habitants des villages de Zarka et Gobono du district de Rajo à se rencontrer à l’école du village et à leur donner une conférence qui comprenait les points suivants:
Priez Dieu pour qu’ils soient toujours en vie et restent dans leurs maisons

  • En leur demandant de payer la redevance estimée à 2 000 SYP pour chaque arbre des habitants du village et en saisissant la propriété d’autrui.
    Et il a abattu des arbres à proximité du sanctuaire dans la plaine du village de Medano et les a vendus comme bois de chauffage

09/12/2018
L’incendie d’arbres dans le village de Hopka dans le district de Jenderes par les miliciens de la Brigade du Nord, sous les yeux des forces d’occupation turques, ainsi que dans les villages environnants (Ramadan et Hajj Hasan)


16/09/2018 Abattre des chênes situés dans le sanctuaire de Sheikh Hamza près du village de Zaara dans le sous-district de Bulbul et falsifier et voler le contenu du sanctuaire et garantir les terres du village et des villages environnants (Shangila-Pekka) pour les bergers, y compris les champs d’oliviers, pour un montant de 1700 $


13/10/2018: Des arbres forestiers pérennes ont été abattus dans le village d’Alamdara par des miliciens armés de la Légion Sham sous la direction d’Abu Othman, et le village a été déclaré zone militaire, et les terres du village ont été garanties aux bergers, et ils ont effectué des pillages et des pillages sur les routes principales.

Ainsi, le rythme de la coupe d’arbres fruitiers et forestiers a continué d’augmenter au cours des années 2019-2020, atteignant des nombres élevés, menaçant l’avenir de la région en général, et malgré la publication de plusieurs circulaires et décisions administratives formelles, les éléments de la milice armée et les colons continuent de mettre en œuvre les programmes du gouvernement. L’occupation turque, et grâce à la documentation que nous faisons, il a été constaté que le nombre total était réparti de la manière suivante entre la ville d’Afrin et sa banlieue jusqu’au 30/09/2020 comme suit:

Dans le seul district de Bulbul, il y a plus de 145 000 oliviers et 100 000 arbres forestiers abattus.

Dans le district de Raju, près de 115 000 oliviers et 95 000 arbres forestiers sont abattus.

Dans le sous-district de Sharan, il y a plus de 107 mille oliviers coupés et presque le même nombre environ 130 mille arbres forestiers

Dans le district de Maabatli, il y a près de 100 mille oliviers coupés et brûlés, tandis que les arbres forestiers dépassent le nombre, atteignant environ 150 mille forêts.

Dans le district de Jendires, il y a environ 83 000 oliviers coupés et plus de 65 000 arbres forestiers.

District de Xie, il y a environ 25 mille oliviers coupés et plus de 55 mille arbres forestiers.

Quant aux villages entourant le centre-ville d’Afrin et le sous-district de Sherawa, il y a environ 82 000 oliviers et fruits coupés, et près de 115 000 arbres forestiers ont été coupés et brûlés.

Organisation des droits de l’homme à Afrin
29/10/2020

Leave a Reply

Your email address will not be published.