Un appel urgent par des organisations humanitaires de défense des droits de l’homme et civiles concernant les femmes enlevées et disparues de force dans les prisons de l’occupation turque et les factions armées syriennes qui lui sont affiliées dans la région syrienne d’Afrin:

Les violations et les crimes commis contre les femmes dans la région d’Afrin se poursuivent et ne cessent d’augmenter de jour en jour.
Les statistiques récentes sur le nombre de femmes kidnappées et disparues de force dans les prisons de l’occupation turque et des factions armées syriennes qui y sont affiliées atteignent plus de 1000. certaines d’entre elles ont été libérées en échange de certaines rançons par les factions armées et d’amendes matérielles par les tribunaux d’occupation turcs.
Le sort de plus de / 400 / personnes enlevées reste inconnu jusqu’à présent, en particulier les femmes récemment apparues dans les prisons de Hamzat et retrouvées après des affrontements entre la faction précitée et des membres armés de la Ghouta. Après cela, elles ont été remises à la faction de la police militaire, qui à son tour les a renvoyées à la faction Hamzat. Bien que les familles des femmes kidnappées aient rencontré le gouverneur turc et aient cherché à les libérer, rien n’a été réalisé sur le terrain.
Certaines des familles ont pu rendre visite à certaines d’entre elles à la prison de Maaratah dans la ville d’Afrin et transmettre l’image de la souffrance dans laquelle elles vivent. les parents et les familles ont demande a les liberer par tous les moyens pour les mauvais traitements qu’elles subissent dans la prison.
En tant qu’organisations humanitaires, de défense des droits de l’homme et civiles, nous appelons toutes les organisations internationales de défense des droits de l’homme et les organisations civiles travaillant dans le domaine des droits de l’homme en général et des droits des femmes en particulier à briser le silence et à se déplacer immédiatement et avec force conformément aux droits international et humanitaire, des chartes et des pactes pour faire pression sur l’État turc pour qu’il révèle le sort des femmes kidnappées et disparues. Cela doit Conduire a des procès équitables et responsabiliser les auteurs de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. Nous appelons pour protéger les civils restant à Afrin et retirer toutes les forces turques et les factions armées affiliées pour garantir le retour en toute sécurité de toutes les personnes déplacées de force dans leur région et garantir ce qui est nécessaire à leur sécurité et à leur stabilité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *