institutions religieuses et éléments de la milice armée du gouvernement intérimaire syrien libre et de la Coalition nationale syrienne) tente de faire des changements démographiques et de changer la démographie dans la région d’Afrin et de mettre en œuvre une politique La turquification avant l’arabisation et dans le reste des régions kurdes du Kurdistan occidental (Kurdistan syrien) en motivant et en attirant les colons avec la bonté et les bénédictions des régions kurdes en général (le nord syrien) en faisant venir plus d’Arabes et de Turkmènes pour les installer afin de semer le chaos et les conflits sectaires et ethniques pendant des centaines d’années entre les composantes syriennes. . Et l’implication de certains des fils des deux composantes (arabo-turkmènes) derrière ces fausses allégations, en particulier ceux qui se considèrent comme des représentants de la protection de l’argent et des biens du peuple syrien et de la préservation de sa dignité, et même accusant les Kurdes de diverses spéculations et descriptions, en réponse aux appels du gouvernement d’occupation turc.
Ce qui renforce ces fausses allégations de mesures encourageantes, c’est la tentative de certaines parties importées de l’intérieur de la Turquie (membres du parti PKK) d’empêcher le retour des Kurdes déplacés dans leur région en soutien aux mesures prises par le gouvernement d’occupation turc et les milices armées qui lui sont fidèles et de détenir les Kurdes aux frontières de la région d’Afrin (al-Shahba) Et en les transférant vers d’autres régions kurdes, mais en essayant plutôt de les transférer vers le sud depuis les gouvernorats d’Alep, Raqqa et Deir Ezzor, sans prendre en compte l’humiliation et les insultes subies par le peuple kurde dans les camps et le manque de sécurité, de stabilité et de services médicaux après la propagation des maladies et de l’éducation et Les réseaux d’eau et d’électricité et la difficulté de vivre.

1- Une mine terrestre a explosé dans le village de Tal Shair, l’un des villages du sous-district d’Akhtarin à Azaz, le mercredi 02/09/2020, blessant les deux enfants:
Yahya Mohammed Hassan, 11 ans
_ Zakaria Manan Abdul Rahman bin Manan, 13 ans.
Ils sont d’Afrin, en raison de l’occupation turque de la région. Nous avons précédemment évoqué un tel cas, il y a plus de 65 personnes qui ont perdu la vie à cause des mines qu’ils ont plantées (ISIS _ PYD et ses forces militaires) autour des camps dans le but de ne pas pouvoir fuir et échapper à leur contrôle, à l’exception des enlèvements d’enfants mineurs et du commerce au nom des martyrs et de leurs familles.

2 _ Le mercredi 02/09/2020, les forces des FDS ont empêché une famille kurde de la population du village de Hassiya, affiliée au district de Maabatli, de rentrer dans leur village et les ont détenues dans la zone de Manbij sous leur contrôle sous de légers prétextes, tout comme elles détenaient les enfants déplacés d’Afrin dans la zone d’al-Shahba, et à la suite de la perte En contact avec eux il y a deux jours, leurs fils et leurs proches ont lancé un appel aux organisations humanitaires et de défense des droits humains pour exiger que les FDS révèlent leur sort et les libèrent. À noter que les forces des FDS encouragent le peuple arabe à se rendre dans la région d’Afrin et à faire passer en contrebande un grand nombre d’éléments de l’Etat islamique en provenance des camps répartis sur l’île sous leur contrôle et les Irakiens qui veulent entrer en contrebande en territoire turc, en coordination avec des miliciens armés, dont le dernier est l’arrestation de six femmes. De l’organisation ISIS dans la région d’Afrin, et au cours de l’année écoulée, plus de dix militants de l’Etat islamique ont été sortis clandestinement de la prison de Rajo après leur arrivée des zones contrôlées par les FDS.

3- Une famille kurde du village de Jaqla et Wastani a été contrainte d’accepter le mariage de leur fille de 21 ans avec un colon âgé appelé Abu Mahmoud, 60 ans, pour des raisons qui ne sont pas encore claires, et la plupart de ces cas surviennent avec le consentement de la jeune fille elle-même.
Il y a environ deux mois, un mariage a eu lieu entre un élément armé handicapé du gouvernorat de Deir Ezzor et une jeune fille kurde – Almas fille de feu Jamil Aisu Afdak des habitants du village de Korkan Tahtani dans le district de Maabatli. Ne pas franchir cette étape. Notez que la jeune fille était auparavant fiancée à un citoyen kurde.

Organisation des droits de l’homme à Afrin
09/07/2020

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *