L’incendie criminel, un autre chapitre des crimes de l’occupation turque et de ses mercenaires à Afrin occupée

Il y a plus d’un mois, les incendies criminels des colons, de l’armée d’occupation turque et de ses mercenaires ne se sont pas arrêtés dans des zones distinctes du district d’Afrin occupé. Le 5 juin 2020, l’armée d’occupation turque et des mercenaires de ses factions ont intentionnellement incendié des terres agricoles à proximité du village de Gia du district de Raju et des villages voisins jusqu’au village de Kubak et Afraz, en plus de la forêt forestière du côté nord du mont Hawar. Ces incendies se sont poursuivis pendant plus de quatre jours, causant de gros dégâts, car une grande partie de la forêt a été brûlée et plus de trois mille oliviers appartenaient aux habitants du village de Jia. Selon l’Organisation des droits de l’homme à Afrin, l’un des incendies s’est déclaré dans les zones proches de l’un des points militaires de l’armée d’occupation turque, où les civils ne peuvent s’approcher de leurs terres dans ces zones. C’est une preuve supplémentaire que ces incendies sont délibérés par les éléments de l’armée d’occupation turque, d’autant plus qu’ils n’ont pris aucune mesure pour les éteindre. Dans un contexte connexe, un autre incendie s’est déclaré près des villages de Maidana le 3 juin 2020, alors que des incendies sur de grandes zones boisées de la région étaient survenus. Un autre incendie a été allumé fin mai dans une forêt près du village de Tetra, dans le district de Jandares, et a duré trois jours

Leave a Reply

Your email address will not be published.