La Turquie transporte plus de 90 Syriens qui ont été arrêtés dans les villes de Tal Abyad et Ras al-Ain pour une mauvaise prison dans l’État d’Urfa.

Des sources des droits de l’homme ont révélé que les autorités turques ont transféré plus de 90 détenus syriens qu’ils ont arrêtés à intervalles réguliers depuis octobre 2019 à la prison de Hilwan dans la district d’Urfa / Raha.
Il y a des craintes pour leur sort en raison du report continu de leur procès, en particulier avec la propagation du virus Corona dans le pays, et le refus des autorités turques de répondre aux appels à leur libération, bien que la plupart de ces detenus sont des civils aient été arrêtés sous pretexte d’avoir soutenu les FDS ou l’auto-administration, ce qui est l’argument de la Turquie et des groupes armés qui lui sont fidèles lors de l’arrestation.
Une déclaration a été signée par 41 organisations syriennes envoyées aux Nations Unies pour les exhorter à agir et à faire pression sur le gouvernement turc pour qu’il découvre le sort des détenus syriens dans ses prisons et les libère, car ils étaient détenus pour des raisons illogiques.

Leave a Reply

Your email address will not be published.