L’enlèvement d’enfants est devenu un phénomène courant dans les zones sous contrôle turc dans le nord de la Syrie, en particulier dans la province d’Afrin. Les services de sécurité des factions affiliées à la Turquie sont accusés d’être impliqués dans ce dossier.
Une source de la police militaire qui est un appareil de sécurité lié à l’armée nationale syrienne formée par la Turquie dans la région après son contrôle en mars 2018 a annoncé qu’un gang accusé d’enlèvement d’enfants a été arrêté dans la ville d’Afrin, composé de 5 personnes qui kidnappaient 6 enfants, dans le but de faire chanter leur famille et d’obtenir des rançons.
Nos rapports révèlent que l’offensive turque contre le nord de la Syrie a causé la mort et la blessure de 341 enfants et que des factions d’opposition armées au sein de l’armée nationale ont arrêté 108 enfants dont le sort de 46 d’entre eux est encore inconnu.
Le rapport préparé le 26 novembre 2019 révèle que 83 enfants de moins de 16 ans ont été tués par la gendarmerie et en plus 75 enfants sont blessés avec des balles de gendarmess turqes.
Les noms des enfants que le gang détenait:
1 _ Uday Muhammad Hindawi
2 _ Mohamed Zakaria
3 _ Ibrahim Adnan Azizi
4 _ Doha Adnan Azizi
5 _ Omar Mubarak Hassan
6 _ Mahmoud Ali Al-Saleem

Leave a Reply

Your email address will not be published.