Appel à la société civile et aux droits de l’homme depuis l’occupation turque d’Afrin et de ses mercenaires pratiquant toutes les méthodes d’oppression, assassinats, enlèvements et torture après le vol de l’argent des citoyens et les dépouillant de leurs propriétés privées sous la menace d’assassinats et d’emprisonnements, ce qui conduit les personnes à quitter leur domicile de manière à ce que des bandes criminelles puissent les remplacer par l’ordre des services secrets turcs Les méthodes de changement démographique de la région kurde d’Afrin amènent Arabes et Turkmènes en forçant les citoyens kurdes à signer de faux documents et à renoncer à ce qu’il possède de logements immobiliers et de terres agricoles est un crime perpétuel qui dure chaque heure D est devenu presque un an et demi plus de 1 500 citoyens croupissant dans leurs prisons. La moitié d’entre eux ont été tués sous la torture et craignent ainsi que des milliers de citoyens kurdes abandonnent sa maison, son village et ses terres agricoles, sinon ils vont le tuer. Les meurtres et les changements démographiques systématiques, les pillages et les déplacements forcés se produisent à Afrin et n’ont pas été arrosés pendant des milliers d’années dans le monde.

Il y a environ un an, le 06/09/2018, des éléments armés de la faction Hamzat, accompagnés par les forces d’occupation turques, ont attaqué les villages suivants (Juwaiq, Khalnira, Darkir), ont enlevé et battus 23 citoyens kurdes, les ont insultés et les ont forcés à imiter le son des animaux. Avec de faux prétextes
Relatif à l’administration précédente basée sur une pensée raciste, chauvine et religieuse à l’égard des Kurdes dans leur pays et leur patrie. Leur sort est toujours inconnu (nous avions documenté cette date et nous l’avons documenté à nouveau le 16/04/2019). Trois d’entre eux ont été libérés peu de temps auparavant et le sort du reste est toujours d’actualité. Anonyme à ce jour, nous avons documenté les noms suivants à l’époque:
1 – Mohammed Manla Mohammed bin Abdul Karim 43 ans.
2 _ Abdul Mannan Manla Mohammed bin Taher 64 ans.
3 _ Taher Manla Mohammed bin Abdul Mannan 22 ans.
4 – Rockin Manla Mohammed Abdul Mannan 27 ans.

  1. Kawa Jamal Omar (mari de Rockin) 24 ans.
    6 – Jihad Daoud 43 ans.
    7 – Hussein Amin bin Anis 40 ans.
    8 _ Aref Cheikh Hamo bin Farid 20 ans.
    9 _ Mohammed Cheikh Hamo bin Farid 21 ans.
    10_ Bassam Ahmed bin Hanan 33 ans.
    11_ Luqman Mohammed, 24 ans, du village de Tel Slur, dans le district de Jenderes.
    Il y a environ un an, Hussein Hammo était le père de trois enfants du village de Jikla Wastani, un district du district de Shih. Trois jours le 13/08/2019, sa famille a été informée qu’il avait été tué sous la torture dans la prison d’Azaz pour recevoir son corps, ainsi que cinq autres personnes dont le nom n’était pas encore connu. Deuxièmement: le sort d’Ismat Hussein Bin Aziz, âgé de 53 ans, originaire du village de Jikla Wastani, situé dans la ville d’Afieh, est toujours inconnu depuis le 22/07/2019. Il a été enlevé par des éléments armés du faction Sham Front dans la rue principale alors qu’il travaillait. Basta à vendre des montres pour gagner sa vie. Organisation des droits de l’homme à Afrin
    18/08/2019

Leave a Reply

Your email address will not be published.